BIOGRAPHIE

" Mon centre d'intérêt est la peinture ainsi que la nature que j'utilise comme médium pour mes réalisations. Sans chercher à faire une représentation formelle mais, soit en tirant profit de son essence picturale, soit en l'utilisant pour sa biodégradabilité.

J'ai observé les éléments naturels comme des formes uniques et rares, afin de  les évoquer dans mes œuvres sans forcément utiliser les images qui les définissent. Je sors de cet univers contemplatif de la nature pour me consacrer aux conséquences du temps et du geste de l'homme sur elle. Je ne cherche pas à faire un catalogue de telle ou telle sorte de plante mais plutôt à évoquer une émotion, une façon personnelle de percevoir la nature.

Je me suis d'abord consacrée à la création de formes déjà existantes, en m'inspirant de paysages ou de réalisations artistiques (nature morte, peintures célèbres). A la manière de Michel Blazy, j'utilisais la nourriture comme médium car elle est proche de l'homme et elle fait appel aux sens.

Je me suis créé une sorte de collection d'espèces réelles, imaginaires ou hybrides, en me servant de différents médiums comme la sculpture, la peinture, le dessin, la gravure et la photographie. En bref, j'ai développé un registre d'expériences artistiques.

J'ai aussi exploité les ressources documentaires concernant les illustrations scientifiques des plantes ainsi que les méthodes d'archivage.

 La recherche s'est poursuivie et je me suis intéressée à opérer une transposition abstraite de mes premières interrogations concernant le volume et la matière des choses. Et je suis revenue aux composants même de la peinture.

Moins dans l'idée d'évoquer une forme, je préfère mettre en avant un volume, une matière qu'il ne faut pas seulement voir mais pouvoir toucher.

J'ai mis en place un processus de création: travailler une partie avec des peintures foncées en empâtement et une autre partie avec uniquement le liant qui se trouve dans les pots de peintures  (je privilégie les vielles peintures qui ont changé de texture). Ce qui me plaît c'est ce mélange de textures qui a un aspect organique et qui a des couleurs qui rappellent les moisissures et d'un point de vue général, les traces d'éléments périssables.

Lorsque je fais ce genre de réalisations j'ai l'impression de travailler avec des matières organiques sur un paysage de montagne ou une sorte de carte en relief. Je m'exerce sur différents formats avec des couleurs sélectionnées au hasard afin d'instaurer une sorte d'accident maîtrisé, un geste involontaire, un geste abandonné..."