PRESSE

La tauromachie peinte par un artiste anti-taurin

Expos

Du 20/07/2016 au 30/07/2016​

L'artiste expose à la Nou'arts galerie jusqu'au 30 juillet./ Photo DDM Ch M-D

L'artiste expose à la Nou'arts galerie jusqu'au 30 juillet./ Photo DDM Ch M-D

C'est la première fois que Fernando Cortés expose sa série taurine. Et depuis le début du mois, à c'est la Nou'arts galerie, rue Lamartine, que vous pouvez voir ses œuvres. L'Aragonais, habitué à venir en villégiature dans le Gers, a longtemps hésité avant de se lancer dans ce projet. «Certains de mes proches ont insisté pour que je peigne des scènes de corrida. Au départ j'étais réticent car je ne vais pas aux arènes, je suis personnellement contre la tauromachie. Mais c'est là toute la contradiction de l'artiste qui s'exprime. Il faut être contradictoire. Je suis contradictoire.»

Peintre abstrait à l'origine, il essaye de capter l'art tauromachique et le geste dans son dessin. Toute cette série est en blanc et noir, à l'encre de chine. «Pour moi la tauromachie fait partie du passé, voilà pourquoi j'ai fait le choix de ne pas mettre de couleur. L'idée est de la montrer comme quelque chose d'ancestral.» Ce qui fascine l'artiste, c'est «cette magistrale interaction toro/torero». Autre partie du travail de l'espagnol, les «paysages européens», comme il les qualifie lui-même. Comme des photographies de clairières avec un jeu sur les lumières dans les arbres.

«On décèle presque un travail de gravure dans sa série taurine. Pour ce qui est de son travail sur les paysages, j'aime son rapport aux arbres qui est ressourçant», juge le galeriste Alain Cheymol. Il vous reste dix jours pour vous forger votre propre opinion.

La Nou'arts Galerie est ouverte du mardi au samedi de 15 à19 heures.

La Dépêche du Midi

 A ECOUTER : Alain Cheymol et Gascogne FM parlent  sur l'artiste :https://soundcloud.com/gascogne/lart-parlons-en-juillet-2016

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/10/2016